Make your own free website on Tripod.com
-This file created 3/3/99 10:42 AM by Claris Home Page version 2.0This file created 3/3/99 2:09 PM by Claris Home Page version 2.0This file created 3/3/99 5:30 PM by Claris Home Page version 2.0This file created 3/4/99 5:51 PM by Claris Home Page version 2.0--> 16 janvier

Bienvenue sur le site de l'AHP  


Si vous voulez placer une publicité ou une annonce sur le site de l'AHP, avisez-nous.

Notre Home Page est fréquenté quotidiennement par des milliers d'internautes


Du sang neuf à la TELECO!!!

Pour tous vos appels internationaux,

Composez le 109. Et c'est vite fait.

109 se tape nan sòs!!!

Si vous appelez en Haïti, à partir de ce lundi 1er mars, il faut placer le préfixe 2 devant tous les numéros composés.

Le 45-7222 qui était le numéro de l'AHP devient 245-7222. Le code 509 reste inchangé.

Nouvelles vendredi 5 mars 1998


Un accord pourrait intervenir ce week-end entre la présidence et "l'Espace de concertation", selon un parti de l'opposition

Port-au-Prince, 5 mars 1999 -(AHP)- Le responsable de l'organisation politique génération 2004, Claude Roumain, a indiqué vendredi qu'un accord pourrait intervenir ce week-end entre la présidence et "l'Espace de concertation" composé de six partis politiques de l'opposition.

Dans une interview à l'AHP, M. Roumain a fait savoir que cet accord devrait porter sur la formation d'un nouveau Conseil Electoral Provisoire (CEP) et la question gouvernementale.

Jacques Roumain qui a également fait part des inquiétudes exprimées par les membres de l'Espace notamment sur la formule de la formation du CEP, croit cependant qu'il est nécessaire qu'un accord global soit trouvé en vue de trouver une issue à cette crise qui date d'environ 20 mois.

"Après ces longues négociations, il serait très mauvais de ne pas sortir avec un accord satisfaisantpour toutes les parties", a lancé le responsable de génération 2004 qui souligne toutefois que dans les dernières négociations avec la présidence, le climat était favorable à l'adoption d'un accord capable d'inspirer confiance.

Claude Roumain déclare souhaiter que l'Espace reste uni, car cet accord sera vraisemblablement signé en dehors de la participation de l'Organisation du Peuple en Lutte (OPL) qui avait décidé lundi de rompre les pourparlers avec l'exécutif.

Le Coordonnateur général de l'OPL, Gerard Piere-Charles avait indiqué que son parti quittait la table des neegociations jusqu'à ce que lumière soit faite sur l'assassinat du sénateur Jean-Yvon Toussaint. L'assassinat du parlementaire a été perpétr é lundi au moment où M. Roumain annonçait l'imminence de la signature d'un accord entre les deux parties.

Tout en déclarant comprendre la position de M. Pierre-Charles Charles, le responsable de Génération 2004 estime toutefois que pour mettre fin au climat de violence actuel, le pays doit tout d'abord sortir de l'impasse politique.

L'espace de concertation composé également du Congrès National des Mouvements Démocratiques (KONACOM) du PANPRA de la Convention d'Unité Démocratique (KID en créole), ne semble plus s'en tenir à une des exigences de depart qui consistait à réclamer le retour dans leurs fonctions des deputés et d'un groupe de sénateurs dont le mandat est arrivé à terme depuis janvier, en vertu de la loi électorale de 1995.

La Cour de Cassation s'était déclaré incompétent le 26 février dernier pour se prononcer sur le dossier de la caducité de la 46ème législature qui lui a été soumis par le président du Sénat Edgard Leblanc et M. Vasco Thernélan qui se considère toujours comme président de la Chambre des députés.

Par ailleurs, des informations non confitmées avaient laissé entendre en début de semaine que la liste des membres du cabinet ministériel et du Conseil Electoral provisoire pourrrait être publiée dans les prochains jours.

Pour beaucoup de secteurs haïtiens et étrangers, l'organisation d'élections crédibles est la seule véritable voie pour combler l'actuel vide créé par la caducite de la 46ème législature et pour permettre aux partis politiques, notammemt ceux de l'opposition de mesurer leur réelle force sur l'échiquier.

AHP 4 mars 1999 12:45 PM


Installation d'un nouveau conseil d'administration à la BNC

Port-au-Prince, 5 mars 1999 -(AHP)- Le ministre haïtien des Finances, Fred Joseph a procédé vendredi à l'installation d'un nouveau conseil d'administration à la Banque Nationale de Crédit (BNC).

Ce conseil est composé de Guiteau Toussaint, président, Frédéric Thélusma, vice président, Mme Margarethe Charles, secrétaire et Frantz Désir membre.

Dans son discours de circonstance, le titulaire des finances a encouragé ces nouveaux responsables à travailler sans relâche en vue de restructurer l'institution. Il a en ce sens invité les employés à collaborer avec leur supérieurs hiérarchiques pour relever ce défi.

" La BNC doit être modernisée, elle doit fonctionner comme une banque commerciale et générer de l'argent", a déclaré le président du conseil Guyto Toussaint, ajoutant qu'il est impérieux pour cette institution bancaire de se mettre en réseau afin de mieux faire face à la compétition.

En février dernier, les activités avaient été paralysée pendant environ une semaine à la BNC en raison d'un mouvement de grève organisé par la majorité des employés.

Ces derniers réclamaient de meilleures conditions de travail et le départ des membres de l'ancien conseil et de la responsable des relations publiques pour mauvaise gestion.

AHP 5 mars 1999 4:00 PM



Nouvelle du 4 mars 1999


Plusieurs centaines de médecins participent à une marche pacifique pour protester contre l'assasinat de deux collègues

Port-au-Prince, 4 mars 1999 -(AHP)-Plusieurs centaines de médecins et profesionnels de la santé ont organisé jeudi une marche pacifique et silencieuse à Port-au-Prince en vue de protester contre l'assassinat des docteurs Jimmy Lalane et Yvon Toussaint qui était également un sénateur de la République.

Cette manifestation qui s'est déroulée dans un grand calme est partie du local de l'Association médicale haïtienne (AMH) pour aboutir devant l'Hopital de l'Université d'Etat d'Haïti au centre de la capitale, en passant par la Polyclinique des Chemins des Dalles où le docteur Lalanne a été tué samedi.

A l'issue de la marche, les organisateurs dont le docteur Philippe Guillaume, vice-président de l'AMH se sont déclarés satisfaits du comportement des participants qui ont respecté, selon eux, toutes leurs consignes.

Estimant que le mouvement a été une réussite, ils ont formulé le voeu que tout sera mis en oeuvre pour identifier et punir les auteurs des crimes perpétres contre leurs deux collègues pour que " plus jamais" de tels actes ne se répètent.

Des sénateurs/médecins de la 46ème législature dont MM Newton Jeudi et Elie Plancher ont pris part à la marche qui s'est déroulée sans aucun incident.

AHP 4 mars 1999 4:00 PM


L'office de la Protection du Citoyen et l'ANDAH proteste contre la vague de violence qui s'est abattue sur Port-au-Prince

Port-au-Prince, 4 mars 1999 -(AHP)- L'Office de la Protection du Citoyen (OPC) a protesté jeudi contre le climat d'insécurité qui s'est abattu depuis environ deux semaines sur Port-au-Prince et appelle les autorités concernées à prendre toutes les dispositions jugées nécessaires pour assurer la sécurité de tous les gens vivant sur le sol d'Haïti.

Dans une note de presse remise à l'AHP, l'OPC a demandé à la Police Nationale d'Haïti (PNH) de mener des enquêtes sérieuses pour mettre la main sur les coupables et les déférer devant la justice. L'impunité ne saurait être de mise dans un état de droit, souligne la note.

L'office a également demandé à la population en général de collaborer avec les forces de l'ordre pour l'arrestation des auteurs de ces crimes qui ne font que ralentir la marche de la démocratie.

"Il est temps de se parler sans détour, construisons une structure solide, développons une culture de paix pour le bien de tous, arrêtons le cycle infernal de la violence, cela ne peut que nous détourner des problèmes fondamentaux que vit actuellement le pays ", conclut la note.

Par ailleurs, l'Association Nationale des Agro-Professionnels Haïtiens (ANDAH) a dénoncé le climat socio-politique actuel caractérisé, selon elle, par l'intolérence et la violence qui contribuent à l'affaiblissement et à la déliquescence des institutions nationales.

L'ANDAH dit observer avec beaucoup d'anxiété l'installation dans le pays d'un climat d'insécurité qui répand la peur et le deuil dans toutes les familles haïtiennes.

Elle appelle au sens du devoir des responsables de l'Etat afin que les coupables des différents forfaits perpétrés ces derniers jours soient effectivement recherchés, appréhendés et remis à la justice pour répondre aux torts irréparables causés à la société.

Cette association qui dénonce également l'impunité dont jouissent ces bandits, interpelle la conscience citoyenne de tous les Haïtiens pour qu'ils oeuvrent en faveur de l'établissement d'une culture de paix et de tolérence, conditions indispensables au progrès économique et social et à l'implantation de la démocratie en Haïti.

Des individus armés non-identifiés ont tué lundi par balles le premier sénateur du département du centre, Jean Yvon Toussaint. Deux jours avant, le docteur Jimmy Lalane, a été assassiné par des bandits armés sur les lieux de son travail. Ces deux assassinats ont intervenu environ deux (2) semaines après ceux du pasteur évangélique Simon Morney et du commerçant Francisque George.

Le cas le plus récent est l'assassinat mercredi à Delmas du policier Darzouloute Michel (agent II) de la Police nationale.

AHP 4 mars 1999 2:00 PM


L'OICS invite Haïti à adhérer à la convention de 1971 contre le commerce de la drogue

Port-au-Prince, 4 mars 1999 -(AHP)- L'Organe International de Contrôle des Stupéfiants (OICS) a invité la République d'Haïti à adhérer dès que possible à la convention de 1971 contre le commerce de la drogue dans la région.

Dans son rapport annuel 98 dont copie a été remise jeudi à l'AHP, l'OICS a souligné que plusieurs autres Etats de la Caraïbe dont le Honduras, Sainte-Lucie, Saint-Vincent et les Grenadines n'ont pas encore signé cette convention.

Il estime nécessaire l'adhésion de ces états à la convention de 1971, car la mise en application de la convention de 1988, déjà ratifiée par l'ensemble des Etats d'Amérique centrale et de la Caraïbe, ne saurait être dissociée des autres traités antérieurs.

L'OICS indique que le trafic de transit de cocaïne dans la caraïbe a accru l'offre de cette substance et provoqué une augmentation de l'abus de drogues dans toute la région.

Selon l'organe, les gouvernements de l'amérique central et des caraïbes devraient rester vigilants et redoubler d'efforts pour adapter leurs cadres juridiques et institutionnels afin de mieux parer aux dangers que font courir le trafic et l'abus de drogues.

Les agents douaniers en poste à l'aéroport international Maïs Gâté de Port-au-Prince ont procédé au cours de l'année fiscale 97-98 à la saisie de 1023 kilogrammes de cocaïnes et 4455 de marijuana.

AHP 4 mars 1999 12:00 PM


La SHAA multiplie ses initiatives en faveur de l'intégration des aveugles dans la société

Port-au-Prince, 4 mars 1999 -(AHP)- La Société Haïtienne d'Aide aux Aveugles (SHAA) a organisé jeudi de concert avec les responsables de l'Hopital "La Providence des Gonaïves" un séminaire de formation à l'intention des professionnels de santé dans la Cité de l'Indépendance.

L'objectif de ce séminaire était d'analyser les moyens susceptibles de faciliter l'intégration des aveugles dans la société. Les organisateurs se proposaient entre autres de conjuguer leurs efforts dans le but de combattre la cécité en Haïti.

Selon le directeur médical de l'Hopital La Providence, Serge Gilles Paul, cette institution va créer dans les prochaines années un service d'éducation pour les enfants aveugles.

Un service de réhabilitation sera également mis en place pour les adultes souffrant de cécité, a indiqué le docteur Paul ajoutant que des démarches seront entreprises pour l'implantation d'un service permanent d'ophtalmologie dans ce centre hospitalier dans les prochains mois.

Le coordonnateur de la SHAA, le docteur Michel Péan a de son côté fait savoir que le problème de l'éducation de base dans ce domaine a placé Haïti au premier rang des pays de la Caraïbe où l' on compte plus d'aveugles.

Il a en ce sens réitéré la volonté de son organisation de travailler avec toutes les institutions interessées en vue d'aider les non-voyants haïtiens.

Pour lui, si le cerveau de ces personnes est en bon état, elles peuvent rendre de grands services à la nation malgré leur handicap.

AHP 4 mars 1999 4:00 PM


Début prometteur mercredi du Dialogue national dominicain

Santo-Domingo, 4 mars 1999 -(AHP)- Les représentants des principaux partis politiques dominicains se sont mis d'accord mercredi pour poursuivre dans 24 heures les assises du grand forum politique lancé le jour même à Santo-Domingo sous l'appellation de "Grand Dialogue national", a rapporté le correspopndant de l'AHP à Santo-Domingo..

Le président dominicain, Léonel Fernández, et les délégués des plus importantes formations politiques, (le Parti Révolutionnaire Dominicain (PRD), majoritaire dans les Chambres, le Parti de la Libération Dominicaine (PLD), au pouvoir, et le Parti Réformiste Social Chrétien (PRSC) de Joaquín Balaguer) ont accepté de discuter pour trouver une issue à la grave crise politique qui ronge la socieeté dominicaine.

En effet l'actualité politique est dominée depuis plusieurs semaines dans ce pays par les conflits opposant les trois plus influents partis sur le mode de constitution de la Ligue municipale dominicaine et de la Junte Centrale électorale.

Les observateurs ont été unanimes jeudi à estimer que le début des discussions s'est révélé très prometteur, l'optimisme semblant avoir peu à peu pris le pas sur l'intransigeance et le pessimisme de ces derniers mois.

Le président du PRD, Manuel Esquea Guerrero, l'un des cinq représentants du parti aux débats, a déclaré jeudi que le dialogue laissera certainement des leçons positives pour la nation.

Pour sa part, le secrétaire général du PLD, Lidio Cadet, a souligné que "ce sont les politiciens qui ont créé l'actuelle crise. Ils ont donc poour devoir de la résoudre", a-t-il lancé.

Les pourparlers se déroulent sous les auspices de deux médiateurs très fiables aux yeux de l'opinion publique. Il s'agit du recteur de l'Université Catholique Madre y Maetra, Mgr Agripino Nuñez Collado et de Mgr Francisco José Arnaiz.

Cependant, le secrétaire général contesté de la Ligue municipale a affirmé que sa position ne saurait être remise en question, ni faire l'objet de compromis durant ces discussions.

"Nous avons accédé à cette fonction, a dit Aristy Castro, pour servir la population, inspiré des principes établis par notre leader Joaquín Balaguer".

M. Castro a été installé de force par le gouvernement à la tête de la Ligue municipale, court-circuitant le PRD, parti majoritaire dans les municipalités. Cette dernière formation politique a porté le différend par-devant les tribunaux.

La justice n'a pas encore déterminé lequel des prétendants, Amable Aristy Castro (PRSC) et Julio Mariñez (PRD), a légalement accédé au sécrétariat général de la Ligue.

AHP 4 mars 1999 4:00 PM


Nouvelles du 3 mars 1999

Le procès d'un présumé tortionnaire reporté à une date ultérieure

Cayes, 3 mars 1999 -(AHP)- Les autorités judiciaires des Cayes ont décidé de renvoyer le procès de Fritzner Jean-Baptiste (alias Lafimen) un ancien militaire auteur présumé de plusieurs cas de repression pendant la période du coup d'etat de septembre 1991.

L'affaire qui devait être entendue mercredi dans le cadre d'une session d'assises criminelles sans assistance de jury, a été renvoyée sur demande de la partie civile représentée par les avocats Rock Seller Julien et Ketner Blanc.

Ces derniers indiquent avoir fondé leur requête sur l'absence d'une ordonnance habilitant le tribunal à entendre un pareil cas. Le chef de la commission communale des Cayes, Frantz Guillite et le coordonnateur général de la "Fondation 30 Septembre" une organisation de victimes du coup d'état de septembre 91 Lovensky Pierre Antoine ont accueilli favorablement la décision du tribunal.

Selon eux, il faut réunir tous les documents nécessaires afin de garantir la tenue d'un procès professionnel et équitable.

AHP 3 mars 1999 4:00 PM


Polémique entre le dirigeant du MOCRENAH et un pasteur africain

Gonaïves, 3 mars 1999 -(AHP)- Le responsable du Mouvement Chrétien pour une Nouvelle Haïti (MOCRENAH), le pasteur Luc Mésadieu, a apporté mercredi des précisions sur une note de Presse du pasteur Apolinaire Bayoro dans laquelle il a démenti lui avoir prédit un destin national.

Lors d'une conférence de presse, M. Mésadieu a de nouveau fait savoir que le pasteur africain lui avait révélé en juillet 1993 à New-York que la direction de la République d'Haïti lui sera confiée par le seigneur.

"Il m'avait même prodigué des conseils concernant mes futures responsabilités politiques lors d'une conversation politique au mois d'août de l'année dernière", a insisté le pasteur Mésadieu.

Le leader du MOCRENAH qui s'est toutefois engagé à ne plus utiliser cette référence dans ces prochaines interventions, a fait savoir que le pasteur Bayoro n'est pas le seul à avoir fait des révélations concernant la nouvelle Haïti.

"Des évangélistes du Canada, des Etats-Unis, d'Israël, du Nigéria et d'autres coins du monde ont partagé avec moi des messages qu'ils ont reçus de Dieu concernant mes futures charges", a déclaré le pasteur.

Toutefois, le pasteur africain Apolinaire Bayoro a nié avoir fait de pareilles révélations au dirigeant du MOCRENAH.

AHP 3 mars 1999 3:40 PM


Les partis politiques de la République dominicaine se préparent à participer aux discussions politiques dont le lancement est prévu pour ce mercredi

Santo-domingo, 3 mars 1999 -(AHP)- Le président dominicain, Léonel Fernández, devrait donner ce mercredi le coup d'envoi d'un dialogue national réunissant les principaux partis politiques du pays, a rapporté le correspondant de l'AHP en République Dominicaine.

Ces discussions politiques auxquelles prendront part le Parti Révolutionnaire Dominicain (PRD), le Parti de la Libération Dominicaine (PLD) et le Parti Réformiste Social Chrétien (PRSC) ont pour objectif de trouver une issue à la crise pluridimentionnelle qui ronge ce pays depuis plusieurs mois.

Le Parti de Peña Gomez sera représenté par une commission dirigée par son actuel président, Manuel Esquera Guerrero. Elle comprendra également le sénateur Vicente Sànchez Barret et les députés Hugo Tolentino Dipp et Ivelisse Prats de Perez.

Les réformistes se feront représenter notamment par Donald Reid Cabral (président du PRSC), Jonny Jones (secrétaire à l'organisation), Alexis Joaquin Castillo (ex-procureur de la République) et Federico Antun Battle.

De son côté, le président Fernández lancera les discussions en compagnie du secrétaire d'Etat à la présidence, Danilo