Make your own free website on Tripod.com

Unerévolution cosmopolite:

La première révolte des Noirs:
Si le siècle de 1600 s'avère être le siècle florissant pour Saint-Domingue . Le prochain fut un siècle de tourments pour les colons qui y vivent. En effet , à partir des années 1695 les esclaves noirs qui étaient les oubliés , les maltraités , commencèrent à echapper de ses maîtres, pour aller grossir les bandes des insurgés , dans les mornes du Bahoruco. Et à la fin de 1701, une première grande offensive fut lancée contre les colons blancs du Nord. plusieurs autres grandes offensives furent lancées dans les années , 1706, 1710, 1712, 1713 et 1719. Les colons de la colonie eurent beaucoup de maux à cacher leurs peurs face à des offensives lancées par les Noirs marrons. En 1734, une deuxième grande offensive des Esclaves, cette fois , c'était trop, les colons commencèrent avoir<< le ras bol >>. Cette offensive fut l'une des plus célèbre offensives des marrons. Ces offensives ,il faut le mentionner, se termine souvent avec l'échec , si vous voulez , des esclaves noirs qui regagnent toujours le Bahoruco après chaque offensive. Les noirs n'étaient pas vaincus puisque le Bahoruco demeurait toujours leurs territoires. Il a fallu attendre plus de 12 ans pour les noirs recommencent leurs offensives contre les colons. Mais les choses prennent toute une nouvelle dimension , grâce à l'arrivé d'un Homme, François Makandal.

Avec l'arrivé de François Makandal, la lutte des esclaves noirs allait prendre une autre tournure. Les attaques qu'il menait contre les colons étaient plus organisées que jamais. Mais qui est cet homme si mystérieux? Personne connaît avec certitude l' origine de François Makandal. On croyait que ses origines remontaient en Nouvel Guinée. Il était musulman , parlant et écrit très bien l'arabe. Il etait un marabout( combinaison d'un noir et une quarteronne), ses connaissances du Mahomet, l'a convaincu que << tout le monde naît pour être libre >> . Les autres esclaves noirs croyaient qu'il était tombé du ciel, et ils lui obéissaient aveuglement.

Désormais, les esclaves avait un leader qui pouvait jouer le jeux des Français. Il avait des esclaves qui rapportaient la conversation des colons français, des agents recruteurs. Chaque offensive de Makandal fut une victoire de plus. Ces attaques furent très meurtrières pour les français. Les noirs attaquaient les colons du Nord ,en brûlant les plantations de canne à sucres . Ils emmènent avec eux , dans les montagnes , les autres esclaves qui voulaient les suivre. Après dix de combats et de victoires , Makandal entretenait de préparer une dernière offensive . Cette fois ci , il pensait empoisonner les rivières , ou les sources d'eau où les colons ont l'habitude de se désaltérer. Pendant qu'il mettait un point sa stratégie dans les montagnes dans la nuit du 18 janvier 1758, il fut capturé par les Colons et conduit en prison dans la ville du Cap-Haïtien. Il fut brûlé dans 2 jours plus tard.

Jusqu' à maintenant , La plupart de historiens qui comptent l'histoire d'Haïti, sous-estiment encore la preponderance de François Makandal dans l'histoire du pays. Souvent ils oublient que les luttes et les combats de Français Makandal , furent les premiers pas vers l'indépendance. Quand ils comptent l'histoire par le biais de leurs livres, ils n' y consacrent même pas une page , aux exploits de François Makandal. François Makandal fut l'un des pionniers dans lutte pour la liberation des esclaves noirs en Haïti, et aucun Haïtien ne devrait pas l'oublier.